Regards croisés sur l’économie

Du « déni des cultures » au défi de la diversité

Kiosque du CAS

mercredi 27 avril 2011, par Jérémy Ducros

Le Centre d’analyse stratégique organise un kiosque sur le thème Du « déni des cultures » au défi de la diversité

Le cadre républicain français est très attentif au principe d’égalité et à la neutralité au regard de tout critère lié à l’origine, ou à la religion. Il s’agit, selon la terminologie en vigueur, d’un modèle « color-blind ». D’autres pays insistent plutôt sur une approche « color-conscious » : selon eux, cette approche permettrait d’une part de lutter efficacement contre les discriminations, et d’autre part de promouvoir le « vivre-ensemble » à travers la reconnaissance de spécificités culturelles.
Dans Le déni des cultures, publié en septembre 2010, le sociologue Hugues Lagrange propose de prendre en compte les critères ethnoculturels dans l’étude des problèmes sociaux et dans les politiques menées dans les quartiers dits « sensibles ». Considérant que de nombreux phénomènes pourraient être évités (échec scolaire, violence, réclusion des femmes, abstention politique) sans ce qu’il qualifie d’« aveuglement républicain » aux différences, il prône la mise en place de dispositifs clairement adaptés aux spécificités culturelles - avérées ou supposées - de certains immigrés et de leurs descendants, notamment des initiatives visant l’autonomie des femmes.
En France, cette question fait l’objet de vives controverses. Pour les uns, la focalisation sur l’origine des individus est susceptible de masquer les problèmes liés aux inégalités sociales. Le risque est également celui de l’assignation à des identités non choisies, ou encore de contribuer à promouvoir un modèle « communautariste ». Pour les autres, cette prise en compte est au contraire une condition de réussite de l’intégration et de succès de la lutte contre les discriminations.
Faut-il - et, si oui, à quel titre - accorder une place aux critères ethniques ou culturels dans l’action publique, notamment dans la politique de la ville ? Quels compromis trouver entre l’application de règles universelles et la prise en compte des différences ?

Centre d’analyse statégique
18, rue de Martignac - 75007 Paris

Programme complet et inscription

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

© 2016 - Regards croisés sur l’économie - Crédits - Webdesign : A définir